ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Internationale d'Intelligence Économique

2101-647X
Nouvel éditeur au 1er janvier 2016
 

 ARTICLE VOL 7/2 - 2015  - pp.127-152  - doi:10.3166/r2ie.7.127-152
TITRE
Information, intelligence et dispositifs de médiation pour des territoires hybrides

TITLE
From information to hybrid territories through intelligence and socio-technical information and communication arrangements

RÉSUMÉ
Cet article se propose de mettre en écho la pratique vécue au cours des six dernières années écoulées nourries, outre la poursuite de la direction de thèses de doctorat sur le thème de l’Intelligence Territoriale, par l’exercice de deux mandats locaux, l’un d’Adjoint au maire, le second, de Conseiller communautaire avec le capital théorisé sur l’Intelligence Territoriale. La réflexion scientifique initiale s’en est trouvée, enrichie, discutée, éclairée, contrariée même si, l’expérience étant trop récente, la distance sera, sans nul doute nécessaire, pour extraire des éléments complémentaires de réflexion dans le futur. Nous illustrerons cette confrontation par des situations de recherche doctorales qui présenteront des situations territoriales hybrides.


ABSTRACT
From information to hybrid territories through intelligence and socio-technical information and communication arrangements. Reflecting the recent past six years (sis aboutTerritorial Intelligence and Ecology of Communication, these years were fueled from the exercise of two local mandates, as Deputy Mayor, and for the second, as Intercommunity Advisor. With hindsight these six years, I have much appreciated the privilege, demanding to be able to discuss, compare, share with a background of a capital theorized on Territorial Intelligence and doing it with a practice in action, because in our sense, action, decision, project and system are the major characteristics and components of Territorial Intelligence field. Certainly, and because we need putting a fair distance between this recent (and finished yet) experience, and the facts we are preparing to relate through our academic practice.


AUTEUR(S)
Yann BERTACCHINI, Paul DÉPREZ, Pierre MAUREL, Yannick BOUCHET

MOTS-CLÉS
acteur, dispositif, hybride, médiation, organisation, territoire.

KEYWORDS
hybrid, local stakeholders, local government, STICA (Socio-Technical Information and Communication Arrangements), territorial project. Nous visons par cette contribution de tenter d’apporter des éléments structurels de réponse à l’interrogation de la 1re partie : 1- Est-ce que les territoires peuvent être, à un moment de leur cycle de vie ponctué de ruptures, qualifiés d’intelligents? Dans cette partie, nous verrons qu’il s’agit de procéder à une investigation lente, progressive, complexe et solidaire, amenant à une logique de communication inscrite dans un processus, informationnel et anthropologique, pour permettre l’émergence d’une logique structurante inscrite dans une approche systémique compréhensive. Dans la 2e partie nous proposerons un cadre épistémologique et méthodologique en exposant des situations de recherche pour leur capacité à produire et relier communication et sens dans le processus de recherche des acteurs d’un territoire à rendre celui-ci intelligent. En conclusion, nous poserons un cadre élargi quelques éléments pour une future feuille de route de pratiques et de recherche. Nous le ferons dans une relation double et féconde en prolongements des propositions d’un passeur transdisciplinaire exceptionnel décrit par Devèze (Devèze, 2004) et d’une Écologie de la Communication exposée, et démontrée par Abraham Moles (1995) dans Théorie Structurale de la Communication & Société et dont nous citons quelques extraits p. 94 et suivantes « L’écologie de la communication sera la Science des relations et des interactions existant entre les différentes espèces d’activité de communications, à l’intérieur d’un domaine fermé tel que le temps disponible pour l’individu ou tel ensemble social dispersé dans un territoire. » puis de souligner qu’il va s’agir de réaliser une description de l’activité humaine transactionnelle, de la connaissance des réseaux ou des systèmes. Nous le ferons également en poursuite de la proposition de Moles (Moles, 1972) dans « Théorie de la complexité et civilisation industrielle » parce que l’objet central de notre contribution sera un « objet » complexe, le territoire, « comme vecteur de communication au sens socio-culturel du terme. » et Devèze (Devèze, Op, Cit) de citer Moles : « La liaison s’imposait alors pour nous entre ces études sur la psychologie de l’espace et les mécanismes de communication. Peu à peu dans un approfondissement de cette théorie structurale des communications, qui pour nous s’est étendue sur la plus grande partie de notre carrière scientifique, nous avions étudié l’application des mécanismes de communication et de la théorie des systèmes aux sciences sociales dans leurs divers aspects, toujours attentifs au

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (443 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier