ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Internationale d'Intelligence Économique

2101-647X
Nouvel éditeur au 1er janvier 2016
 

 ARTICLE VOL 5/2 - 2013  - pp.179-195  - doi:10.3166/r2ie.5.179-195
TITRE
Projections algorithmiques et cyberespace

TITLE
Algorithmic projections and cyberspace

RÉSUMÉ
En 2013, l’humanité produit cinq exaoctets de données toutes les dix minutes; en 2020, le volume planétaire des données atteindra 40 zettaoctets! Cette évolution exponentielle induit une réflexion générale sur le mode d’exploitation de ces nouveaux gisements. À chacune de nos interactions numériques, nous transférons vers le cyberespace un ensemble de données qui font l’objet d’une sauvegarde sur les systèmes d’archivage. C’est à partir de ce constat que nous proposons un formalisme inédit de représentation de cette information sous la forme de projections algorithmiques. Nous définissons ainsi la projection d’un opérateur humain, relativement à un algorithme exécuté sur un système. Celle-ci se décompose en composantes ouvertes et fermées, puis en composantes volontaires et purement systémiques. La réunion des projections donne lieu aux S-projections et à notre projection globale puis, une approche Big Data nous permet de construire les bases de projections et de donner quelques exemples canoniques. Nous explorons ensuite les domaines d’application compatibles avec ce formalisme projectif.


ABSTRACT

In 2013, the mankind is producing 5 exabytes of data every 10 minutes; by 2020, the global data volume will reach 40 zettabytes. This exponential growth induces a general thought about the form of exploitation of these new deposits. Each time we digitally interact, we transfer a data set towards the cyberspace, this one being saved on archiving systems. From this fact, we suggest an original formalism representing this information, in the form of algorithmic projections. We thus define the projection of a human operator, in relation to an algorithm, run on a system. This one breaks down into open and closed components on the one hand; into intentional and purely systemic elements on the other hand. The union of all the projections leads to the S-projections and to our global projection. Then, a Big-Data-oriented approach enables us to build the projection bases and to give some canonical examples. After which we will explore the scopes that are compatible with this projective formalism.



AUTEUR(S)
Thierry BERTHIER

MOTS-CLÉS
projections algorithmiques, traces numériques, cyberespace, Big Data, systèmes d’archivage des données.

KEYWORDS
algorithmic projection, digital print, cyberspace, Big-Data, data archiving systems.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 2.5 €
• Non abonné : 5.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (500 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier