ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue Internationale d'Intelligence Économique

2101-647X
Nouvel éditeur au 1er janvier 2016
 

 ARTICLE VOL 2/2 - 2010  - pp.297-305  - doi:10.3166/r2ie.2.297-305
TITRE
L'expérience de l île de Dejima ou la naissance d'une culture de la circulation de l'information scientifique et technique au Japon (1641-1853)

TITLE
The experience of Dejima island or the birth of a culture of thecirculation of the scientific and technical information in Japan

RÉSUMÉ

La relation qu’entretient le Japon avec les voyageurs européens dès le XVIe siècle marque profondément l’attitude japonaise dans le domaine de la circulation de l’information scientifique et technique. Le commerce mené par les Portugais en direction des grandes villes japonaises se double bien souvent d’une tentative d’évangélisation très mal vécue par les autorités locales aboutissant à l’expulsion définitive des négociants européens. Seuls les hollandais sont tolérés mais sous certaines conditions. À partir d’avril 1640 un seul point d’entrée est possible pour ces négociants issus des Provinces-Unies, l’île de Dejima qui constitue une petite partie du port de Nagasaki. Cette fenêtre sur l’extérieur devient un moyen d’entrer en possession des savoirs européens sans toutefois connaître les désagréments passés. Le contrôle des hommes et de leur parcours au sein du Japon des Tokugawa (1600-1868) demeure l’élément central du dispositif de Dejima qui a pour ambition de maîtriser le flux des savoirs entrant et sortant de l’archipel.



ABSTRACT

The relation that Japan maintains with the European travelers since the XVIe century marks the Japanese attitude deeply in the domain of the circulation of the scientific and technical information. The trade led by the Portuguese in direction of the big Japanese cities doubles itself well often of an attempt of evangelism very badly lived by the local authorities succeeding to the definitive expulsion of the European traders. Only the Dutch are tolerated but under some conditions. From April 1640 only one point of entry is possible for these traders, the island of Dejima that constitutes a small part of the port of Nagasaki. This window on the outside becomes a means to enter in possession of the European knowledge without knowing the past annoyances however. The control of the men and their course within Japan of the Tokugawas (1600-1868) constitute the central element of the device of Dejima that has for ambition to master the flux of the knowledge incoming and retiring of the Japan.



AUTEUR(S)
Luc ROJAS

MOTS-CLÉS
Veille technologique, circulation de l'information technique, Culture de veille, Japon des Tokugawa.

KEYWORDS
Technology watch, Culture of technology watch, Tokugawa's japan, Circualtion of technology knowledge.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (159 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier